Home

« Seul le silence peut soutenir la marche des survivants. »

Charlotte. Charlotte Salomon. Ce nom m’obsède moi aussi à présent. Comme quoi, une obsession, ça peut être contagieux. Car oui, David Foenkinos a bien été pris d’une véritable fascination pour cette artiste. A tel point qu’il a passé de nombreux mois – voire même années – de sa vie à essayer de marcher dans ses pas, pour mieux comprendre cette jeune femme et ainsi nous la faire comprendre. Ce livre, c’est donc l’histoire d’une quête. La quête d’un auteur ému par une oeuvre d’art et par la destinée de sa créatrice. Une quête qui a donné le jour à un récit intense, beau et tragique à la fois.

On ne peut pas rester insensible face au personnage de Charlotte. Cette jeune femme décédée à 26 ans était une artiste peintre berlinoise de talent. Née au début des années vingt, elle assiste à la montée du fascisme dans son pays, puis à l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Elle s’enfuit alors vers la France. Mais l’Histoire ne la laisse pas tranquille pour autant, quelques années plus tard, le Sud de la France est occupé et la traque des juifs se poursuit jusque-là. Entre temps, Charlotte rencontre l’amour, soutient ses proches, peint à toute allure une série de tableaux autobiographiques, réchappe d’un premier camp, assassine probablement son grand-père avant de tomber enceinte d’un réfugié autrichien. Une vie dense, souvent sombre, mais profondément bouleversante. On comprend mieux en découvrant son parcours pourquoi ses œuvres rayonnent autant – les tableaux sont fidèles à leur créatrice, intenses et captivants.

Le roman ne finit pas non plus de nous surprendre avec un rythme atypique – tout en respirations. Probablement pour permettre au lecteur de mieux digérer tout ce qu’il s’apprête à apprendre. Chaque phrase marque donc un retour à la ligne, on reprend son souffle avant de continuer de plus belle. Avec cette oeuvre, David Foenkinos a paré la littérature d’un beau L majuscule.

Je ne saurais donc que vivement vous recommander Charlotte. Mais attention, vous n’en sortirez pas indemnes.

Prix Renaudot 2014 et Prix Goncourt des lycéens 2014

Morceaux choisis :

« Un événement majeur dans la vie de Charlotte advient maintenant.
Cet événement, c’est un homme.
On ne peut pas vraiment dire qu’Alfred Wolfsohn soit beau ou laid.
Certains physiques ressemblent à une question sans réponse. 
On sait juste qu’on ne peut pas détourner le regard.
Quand il est là, on ne voit que lui. »

 

« Il faut que tu les lises en imaginant une musique de
Schubert.
Oui, oui, oui, dit-elle, songeant aux Impromptus.
Elle entame la lecture, et les mots viennent à elle.
Ce n’est pas toujours au lecteur d’aller vers les phrases. 
Surtout celles d’Alfred, puissantes et indomptables.
Charlotte souligne mentalement chacune.
Il parle d’elle et de lui, et c’est l’histoire d’un monde.
C’est l’impromptu en sol bémol majeur de Schubert.
Ils sont le bémol des reclus, et le majeur des évidences.
Elle essaie de saisir une page, mais Alfred l’en empêche.
Il s’empare de toutes les feuilles.
Et les jette au feu.
Charlotte hurle.
Pourquoi?!
Subitement.
En une seconde.
Alors qu’il a dû mettre des heures à les écrire.
Elle pleure.
Elle est désespérée.
Personne ne lui avait écrit de tels mots.
Et voilà que cela n’est plus.
Il la prend dans ses bras.
Il dit que cela existe et existera toujours.
Non sous une forme matérielle.
Mais dans le souvenir.
Cela existera avec la musique de Schubert.
La musique que l’on n entend pas, mais qui est là.
Il continue de lui expliquer la beauté du geste.
L’essentiel, c’est que ces mots aient été écrits.
Le reste n a pas d’importance. »

 

 

Source de l’image.

Publicités

2 réflexions sur “Charlotte de David Foenkinos

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s